Retour

Utilisation de la laine de roche, laine minérale soufflée et ouate de cellulose pour l'isolation

Différents isolants pour une bonne isolation thermique

Laine de roche, laine minérale soufflée ou ouate de cellulose ?

La laine de roche, laine minérale soufflée et l’ouate de cellulose font partie des différents isolants pour isolation parfaite. Chacun présente divers avantages et caractéristiques capables de répondre aux besoins d’isolation thermique.

Quel isolant choisir ?

• La laine de roche : particulièrement plébiscité pour l’isolation par l’intérieur, cet isolant naturel est plus dense que la laine de verre lui conférant un confort optimal en été. Il affiche une durée de vie exceptionnelle et s’avère écologique tout le long de son cycle de vie. Sa pose est maîtrisée par tous les artisans. Petit bémol : la laine de roche est combustible. De plus, il craint les dégâts des eaux.
• La laine minérale soufflée : ce matériau est mieux indiqué pour la rénovation. Elle peut également être utilisée en construction neuve, notamment pour les demeures avec ossature en bois ou métallique. Le soufflage de la laine minérale dans les murs et les toits garantit une parfaite isolation thermique. Grâce à cette technique, l’isolant peut s’infiltrer dans toutes les ouvertures.
• L’ouate de cellulose : cet isolant écologique est fabriqué à partir de fibres de papier recyclé mélangé à un adjuvant pour lui conférer son caractère ignifuge. Il résiste également aux nuisibles et aux insectes. Comparée à la laine de roche, l’ouate de cellulose offre un meilleur confort thermique. Elle s’utilise pour l’isolation des combles, des planchers, des sols, ainsi que du réseau de distribution interne.

Critères pour déterminer le meilleur isolant

Plusieurs critères rentrent en compte pour choisir le meilleur isolant, à commencer par la résistance thermique. Plus elle est élevée, plus elle est efficace. Pour des travaux d'isolation d'une maison neuve, un isolant affichant une résistance thermique de R 4m² K/W pour les murs et de R 8m²K/W pour la toiture, répond aux exigences en vigueur. En rénovation, une résistance thermique de R 3.7m² K/W pour les murs et de R 6m² K/W pour la toiture et les plafonds de combles est vivement conseillée. La conductivité thermique est aussi un point à étudier pour choisir le bon isolant. Plus le coefficient lambda est faible, plus l’isolation est performante.
Rappelez-vous, les travaux d’isolation ont pour objectif de réaliser des économies d’énergie, donc de réduire votre facture de chauffage. Que ce soit en neuf ou en rénovation, le mieux est de faire appel à un artisan ou une entreprise spécialisée possédant les compétences nécessaires pour ce type de travaux. Ensemble, vous pourrez étudier quelle technique convient le mieux : isolation par l’extérieur ou par l’intérieur.

Prenez contact
COULEUR SOLEIL
Vous souhaitez être rappelé ?
Erreur! Merci de bien vouloir saisir tous les champs obligatoires